Tour du Parc naturel régional Livradois-Forez à VTT
>>
Accueil
>
VTT
>
Tour du Parc naturel régional Livradois-Forez à VTT
La Chaise-Dieu

Tour du Parc naturel régional Livradois-Forez à VTT

Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion

"En Auvergne, il y a plus de montées que de descentes " écrivait Alexandre Vialatte !

Il est vrai que la moyenne montagne, c’est déjà de la montagne ! Sans être réservés aux sportifs de haut niveau, les circuits proposés raviront ceux qui ne craignent pas de « mouiller la chemise ». Au programme, des conditions de pratique très variées : larges chemins forestiers bien roulants, petits sentiers étroits et rocailleux, pelouses d’altitude, belles descentes… et forcément, montées en conséquence ! Vous voici donc prévenus ! Préparez vos mollets !

21 étapes

Les 10 patrimoines à découvrir
Eaux et rivières

La Dore

Après Ambert, la Dore s’allie à la route et au rail pour affronter ensemble le passage étroit entre monts du Forez et du Livradois et notamment le horst de Vertolaye-Sauviat. Elle se transforme en un goulet, descend une puis plusieurs marches, accélère son cours, use les falaises, devient étroite et bruyante, parfois dévastatrice.


La Dore est ici peu habitée car très étroite. Perché sur sa butte castrale au creux d’un méandre asséché, Olliergues est le bourg le plus important. Cette petite cité a longtemps bénéficié du dynamisme industriel de la vallée qui vit se construire, dès le XIVe siècle, une multitude d’ateliers de tissage, de fabriques, de papeteries, de moulinages…

Le reste de la population est installé sur les piémonts du Forez, notamment sur le plateau d’Olliergues ou sur les marches du Livradois à Bertignat ou la Chapelle-Agnon.Ces campagnes perchées au-dessus de la Dore conservent de nombreuses prairies autour de hameaux dispersés. On y retrouve aussi de vieux vergers de fruitiers aux variétés presqu’oubliées.

Les vallées affluentes sont nombreuses à alimenter la Dore. Chaque confluence est marquée par un pont, passage entre le Forez et le Livradois. La vallée de Carcasses aux versants adoucis nous conduit progressivement sur le Haut-Livradois dont on aperçoit la silhouette sombre depuis les pentes verdoyantes. Celle de Vertolaye grimpe en lacets sur les hauts sommets de la montagne forézienne.
lire la suite
Col

Col du Toutée

Nom :Col de Toutée
Altitude :996 m
Départ :Cunhlat
Longueur :5.32 km
Dénivellation :308 m% Moyen :5.79%% Maximal :7.0%
Massif : Livradois et Forez

Evadez vous une journée en pleine nature et testez votre équilibre et votre agilité sur des parcours d'aventure dans les arbres, avec pont de singe, saut de tarzan, tyrolienne de 120 m, liane et

autre obstacles à surmonter.

lire la suite
Faune

Pic noir

Les picidés sont des oiseaux de la taille d'un moineau à celle d'une corneille. Ils sont adaptés morphologiquement à la vie arboricole. Leurs pattes solides sont pourvues de quatre longs doigts (rarement trois) terminés de griffes puissantes, deux tournés vers l'avant et deux vers l'arrière, facilitant la préhension des troncs et des branches. La queue possède des rectrices cornées très rigides et pointues qui leur servent de point d'appui bas pour le corps dans leur station verticale le long d'un tronc ou d'une branche. Ils ont un bec droit, tronqué et tranchant à son extrémité. Ils s'en servent pour creuser le bois mort ou vivant pour trouver leur nourriture ou creuser leur loge de nidification. 

C'est le plus grand des pics (46 cm). Aisément reconnaissable par sa couleur entièrement noire, avec une calotte rouge vif s'étendant du front jusqu'à l'arrière de la nuque chez le mâle, la femelle pour sa part présentant seulement une tache rouge à l'arrière de la calotte. La langue des pics est effilée, très longue, visqueuse et pourvue de nombreux corpuscules de tact, dont l'extrémité petite, plate et pointue, est ornée de petits crochets. Elle peut être projetée loin en avant. Leurs tarses sont courts et les doigts pourvus d'ongles solides et recourbés. Deux sont dirigés en avant et deux en arrière, ils leur permettent de grimper facilement aux arbres tout en prenant appui sur les plumes de la queue, excessivement robustes.
lire la suite
Faune

Petite chouette de montagne

Les chouettes et hiboux occupent un assez large choix d’habitats. Certains sont exclusivement forestiers, comme la hulotte et la Chouette de Tengmalm qui nichent dans des cavités arboricoles, bien souvent pourvues par les pics. D’autres espèces sont plus anthropophiles, ou du moins ne dédaignent pas vivre dans ou en périphérie de nos villes et villages.
Les petites chouettes de montagne que sont la chouette de Tengmalm et la chevêchette d’Europe, bien plus discrètes sont aussi présente dans les sapinières d’altitudes, leurs mœurs crépusculaires ou nocturnes et leur grande discrétion leur ont longtemps permis de passer inaperçues.

Les rapaces nocturnes sont avant tout des consommateurs de micro-mammifères. Tout n’est qu’une question de taille cependant, le Grand-duc a un régime alimentaire assez varié (petits mammifères, oiseaux, batraciens…), tandis que le Petit-duc jette plus particulièrement son dévolu sur les insectes. Cette propension à la chasse de micro-mammifères (rat, souris, mulot, musaraigne, loir, lérot, etc.) est un précieux auxiliaire d’ailleurs pour les scientifiques s’intéressant à ces animaux : la récolte puis l’analyse des ossements présents dans les pelotes de réjection des rapaces est une des méthodes les plus utilisées d’inventaire.
lire la suite
Faune

Milan royal

Le Milan royal arbore un plumage châtain-roux, avec la tête blanchâtre rayée. Le corps est gracile, les ailes étroites, la queue profondément échancrée. La femelle est un peu plus claire. Le dessus est brun-noir roussâtre prolongé par deux longues ailes étroites dont les extrémités digitées sont noires. Vu d'en dessous, la Milan royal présente une "main" blanche sous les ailes. La queue rousse et très échancrée permet de grandes qualités dans la navigation et les changements de direction. La poitrine et l'abdomen brun-roux sont finement rayés de noir. La base du bec et le tour des yeux sont jaunes, ainsi que les pattes. Les iris sont ambrés et procurent une vue excellente, près de huit fois supérieure à la moyenne humaine
lire la suite
Géologie

Améthyste du Vernet la Varenne

L’améthyste est une variété de quartz violet (dioxyde de silicium), de diaphane à translucide, dont la teinte est due aux traces de fer. Ce minéral est utilisé en joaillerie et classé comme pierre fine.L'améthyste est connue depuis l'antiquité, on a retrouvé des bijoux améthyste que portaient les égyptiens à cette époque. Les pharaons portaient des pendentifs améthyste. L'améthyste orne également l'anneau de tous les évêques, qui est de la même couleur que leur tenue: le violet. C'est pourquoi, l'améthyste a été nommée "la pierre des évêques". Elle était sensé leur apporter une clarté d'esprit. L'améthyste a également toujours été présente dans les bijoux de la couronne royale britannique. C'est un bijou noble et élégant.

 La maison de l'Améthyste vous propose plusieurs activités ludiques : des ateliers de découverte de l'art du lapidaire et de la minéralogie : "Choisis et polis ta pierre" et "Minéral, qui es-tu ?" la balade Nature & Patrimoine "Jeu du Prospecteur"

Ouvert tous les jours pendant les vacances scolaires (Printemps, Eté et Automne) :
De 10 à 12h et 14h à 19h.
Hors vacances scolaires : Les samedi, dimanche et jours fériés, ponts compris : de 10 à 12h et de 14h à 19h.
lire la suite
Eaux et rivières

Étang de Marchaud

L'étang de Marchaud est à mi-chemin entre le village de Saint-Germain l'Herm et Saint-Bonnet-le-Bourg. On y trouve de petites plantes carnivores nommées droséras ou des laîches des bourbiers.
lire la suite
Faune

Busard Saint-Martin

Un peu plus petit que le Busard des roseaux, mais sa queue est plus large et son extrémité plus arrondie. Le plumage du mâle est très clair avec un large croupion blanc. L'extrémité des ailes est noire. Se distingue du Busard cendré par l'absence de bande noire sur le dessus et le dessous des ailes. Femelle ou immature, le dessus est brun sombre avec le dessous jaunâtre rayé. Confusion possible avec la femelle ou immature.
lire la suite
Faune

Renard

Sa tête mesure en moyenne 60 cm de long avec un corps d’environ 90 cm et une queue de 40 à 60 cm. A taille adulte, son poids peut atteindre 11 kg. Il s’agit de la plus grande et grosse espèce du genre Vulpes. En France, les mâles mesurent 110 cm de long pour un poids de 6 kg alors que les renardes sont légèrement plus petites et plus légères. Ils atteignent les 40 cm au garrot.

Le renard roux ressemble plus ou moins à un chien avec un corps allongé et de courtes pattes pour une queue très touffue. Ses oreilles mesurant 8 à 15 cm de long sont pointues et son museau est particulièrement allongé. Il est généralement d’un roux vif avec le bout de la queue, la gorge et le ventre blanc. Cependant il n’est pas rare de voir des individus noir foncé, totalement bruns ou partiellement beiges.

Son pelage dorsal est bien épais l’hiver et pendant les saisons estivales, il tend souvent à perdre sa couleur rousse pour une teinte plus claire. Le dos de ses oreilles ainsi que ses pattes sont la plupart du temps noires. Ses pattes postérieures, petites et fragiles, sont munies de griffes semi-rétractiles.
Sa mâchoire est puissante et comporte 42 dents très dures et aiguisées lui permettant de déchiqueter ses proies. On note 20 dents sur la partie supérieure de la mâchoire et 22 sur la partie inférieure. Les pupilles de ses yeux sont verticales.

C’est un animal plutêt nocturne ou crépusculaire très discret. Durant la nuit le renard chasse des petits mammifères comme des mulots, campagnols, des écureuils ou encore des lapins ou de petits lièvres. Il est omnivore et peut s’alimenter de glands, de charognes, de déchets, d’amphibiens, d’oiseaux nichant à terre, de rongeurs comme le ragondin, d’insectes ou encore même de fruits. Sa vue est particulièrement développée pour cette vie nocturne, en effet le renard roux possède une membrane supplémentaire qui réfléchit la lumière lui permettant ainsi de doubler l’intensité lumineuse de ce qu’il voit. Enfin et surtout, son ouïe est très développée et lui permet d’entendre un lombric rampant sur le sol.

lire la suite
Faune

Hermine

L’Hermine est mince et souple comme la belette, à qui elle ressemble beaucoup. Elle s’en distingue par sa taille plus grande, sa queue proportionnellement plus longue et toujours noire au bout, et par une ligne de démarcation nette entre le brun-roux du dessus et le blanc du dessous. La longueur totale du corps est, pour le mâle,de 16 à 31cm, avec une queue de 6 à 12cm pour la queue. Le poids d’un mâle varie de 130 à 445 g et celui de la femelle de 130 à 280 g.

L’hermine habite une bonne partie de l’Europe, n’évitant que les parties plus méditerranéennes, donc les plus chaudes. Inversement, elle est tout à fait à son aise dans les régions froides et les montagnes. Son terrain de chasse couvre de 10 à 100 hectares en fonction de la densité de ses proies, essentiellement des campagnols du genre Arvicola et les lapins, avant l’épizootie de myxomatose qui a bien failli la faire disparaître indirectement. Elle est plutôt nocturne en hiver et diurne en été. 

La durée de vie moyenne est de 1an et demi, 10 ans maximum

En dehors de la période de rut, les mâles et les femelles défendent des territoires distincts où se trouvent 2 à 10 gîtes. Pendant le rut, les femelles restent dans le leur, mais les mâles se déplacent, leur domaine vital recouvrant les territoires de plusieurs femelles. Les vieux mâles vont loin à la recherche des femelles, les jeunes essayent de s’accoupler avec une femelle. En automne, une femelle peut chasser avec 5 à 8 jeunes déjà grands.
lire la suite

Description

Si les balades d'une journée vous laissent sur votre faim, si l'aventure de la randonnée sur plusieurs jours à VTT vous tente, le Livradois-Forez vous offre des parcours à votre mesure.

Le tour principal de 234 km en 5 à 7 jours se trouve sur les fiches 1 à 14. 

Les fiches 15 à 21 vous proposent des itinéraires plus court de 2 à 5 jours.

Départ : Gîte des Quatre Vents
Arrivée : Gîte des Quatre Vents
Communes traversées : Aix-la-Fayette, Arlanc, Aubusson-d'Auvergne, Augerolles, Auzelles, Baffie, Beurières, Chalmazel-Jeansagnière, Chaméane, Courpière, Cunlhat, Doranges, Églisolles, Fournols, Grandrif, Job, La Chaise-Dieu, La Chapelle-Agnon, La Chapelle-Geneste, La Renaudie, Le Brugeron, Malvières, Mayres, Medeyrolles, Novacelles, Olliergues, Saint-Alyre-d'Arlanc, Saint-Amant-Roche-Savine, Saint-Anthème, Saint-Bonnet-le-Bourg, Saint-Bonnet-le-Chastel, Saint-Bonnet-le-Courreau, Sainte-Catherine, Saint-Éloy-la-Glacière, Saint-Genès-la-Tourette, Saint-Germain-l'Herm, Saint-Gervais-sous-Meymont, Saint-Just, Saint-Pierre-la-Bourlhonne, Sauvain, Sauviat, Tours-sur-Meymont, Valcivières, Vernet-la-Varenne, Viverols, Vollore-Montagne, Vollore-Ville

Lieux de renseignement

MAISON DU TOURISME DU LIVRADOIS-FOREZ

Maison du Parc, 63880 Saint-Gervais-sous-Meymont

https://www.vacances-livradois-forez.com/

+33 (0)4 73 95 76 19

En savoir plus

Source

Tour VTT en Livradois-Forez

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :


À proximité
50