De l'Enfer aux rouets
>>
Accueil
>
Pédestre
>
De l'Enfer aux rouets
Thiers

De l'Enfer aux rouets

Incontournables
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion

Cet itinéraire constitue un véritable voyage à rebours dans l’histoire de l’activité coutelière et industrielle thiernoise.

Il remonte la "vallée des usines", témoignage émouvant de «l’âge d’or» de l’activité coutelière. Puis, par une gorge à l’ambiance de chênes et de rocaille, rejoint la vallée des rouets", haut lieu de l’histoire coutelière thiernoise.


Les 3 patrimoines à découvrir
Histoire et Architecture

Le Creux de l'Enfer

Situé dans le site pittoresque de la Vallée des usines, le Creux de l’enfer est une friche industrielle, une ancienne coutellerie devenue en 1988 centre d’art contemporain. C’est un lieu de productions artistiques au programme d’expositions audacieux et ouvert à toutes les cultures, incluant sculpture, installation, peinture et photographie. Le centre d’art édite aussi une collection en livre de poche, elle est intitulée par Frédéric Bouglé qui la dirige «  Mes pas à faire au Creux de l’enfer », une trentaine ouvrages depuis 2000. Le centre d’art, avec une programmation de niveau national et international, participe activement à la vie culturelle de sa ville, de son département du Puy-de-Dôme et de sa région Auvergne-Rhône-Alpes
lire la suite
Eaux et rivières

Rivière La Durolle

Le cours tumultueux de la Durolle qui traverse Thiers sur un parcours de 2 km, a permis d’établir les rouets, moulins servant à émouler (aiguiser) les lames des couteaux fabriqués à Thiers.
lire la suite
Point de vue

Point de vue

Thiers au premier plan, chaîne des Puys de Sancy en second plan.
lire la suite

Description

Traverser la route pour prendre une petite rue (rue des usines) avec un panneau : atelier de coutellerie- CRT/ ville de Thiers (mécanismes de moulins à gauche). Franchir le pont et prendre à droite pour monter une petite rue, gravir des escaliers. En haut de ces escaliers, prendre à droite (vue sur la ville haute, quelques vieilles usines). On suit une petite sente au bout de laquelle on trouve un pont que l’on emprunte.

(1) Tourner à gauche sur la route. Au niveau du centre d’art contemporain « le Creux de l’Enfer », prendre la passerelle et monter les escaliers à droite du bâtiment. (A droite, usine du May, centre d’interprétation de l’architecture industrielle et vitrine économique). En haut de la côte, on tourne à droite, on laisse une passerelle sur la droite pour emprunter une chicane verte et entrer dans les jardins de l’ancien hôpital (ville haute à gauche, chapelet des anciennes usines à droite). Sortir des jardins de l’ancien hôpital par une nouvelle chicane verte. En haut d’une courte côte, tourner à droite.

(2) Franchir le pont de Seychalles pour traverser la route. Monter la rue des Papeteries en face du pont et continuer tout droit entre les maisons par la petite rue Saint-Roch (laisser la rue des Papeteries à droite). Traverser la rue Saint-Roch pour rejoindre la chapelle. Depuis la chapelle Saint-Roch, monter le long des maisons et emprunter les escaliers pour rejoindre Dégoulat (point de vue : Thiers en premier plan, chaîne des Puys et massif du Sancy en second plan).

(3) Dans le hameau, tourner à gauche et suivre le sentier qui serpente à flanc de montagne. Garder toujours ce même sentier. Passer au milieu d’un chaos rocheux (point de vue : Thiers, Monts Dore, Monts Dôme et Monts du Cantal par temps clair) puis sous la conduite forcée. 250 m après celle-ci, descendre le chemin à gauche. Continuer en face jusqu'au carrefour en T. desencdre alors à droite et traverser le pont en pierre. Au carrefour suivant, descendre à droite. Prendre en face, traverser la passerelle et continuer jusqu’au rouet (ne pas pénétrer dans le rouet) puis poursuivre tout droit.

(4) Franchir la Durolle par le pont en pierre et monter en face. Monter les escaliers pour suivre le sentier à droite qui surplombe la Durolle. Longer le rouet 14 (chez Beaujeu) puis les rouets 11 et 12 (chez Djina). Garder ce sentier aménagé jusqu’au bâtiment d’accueil.

(5) Au niveau du promontoire, tourner à droite pour descendre vers les rouets 1 à 10 puis tourner tout de suite à gauche. Emprunter alors la passerelle pour s’approcher du rouet 1 (chez Lyonnet); puis passer derrière celui-ci en suivant la rampe. Suivre alors le sentier s’élevant à gauche. Passer sous le viaduc du chemin de fer ; quelques mètres plus loin, à la patte d’oie, juste avant les marches continuer à monter sur la droite. Traverser la voie de chemin de fer (penser à refermer les deux barrières) et suivre le sentier s’élevant en face (il dessine un bon virage à droite puis à gauche) jusqu’à Membrun.

(6) Traverser le hameau en passant au milieu de l’usine. Au carrefour, prendre la D102 à droite sur quelques mètres puis tourner tout de suite à droite sur la petite route menant à Pigerolles.

(7) 300m avant le hameau, tourner à gauche sur un chemin. Au croisement avec un chemin plus large, tourner à gauche et garder toujours le chemin principal. Le chemin devient bitumé ; continuer alors à monter tout droit sur cette petite route.

(8) Garder cette petite route pour descendre vers Thiers. (point de vue : Thiers en contrebas, chaîne des Puys et Massif du Sancy). Au croisement avec une autre route, partir en face sur une petite sente. Au croisement, continuer à descendre sur la gauche et rejoindre de nouveau la route.

(9) La suivre alors à droite. Rentrer dans Pont-Bas puis, au croisement, suivre la route à droite longeant le terrain de pétanque jusqu’à Dégoulat (point 3). Tourner alors à gauche, descendre les escaliers jusqu’à la chapelle Saint-Roch. Tourner à gauche pour traverser la rue Saint-Roch et descendre en face la petite rue Saint-Roch jusqu’au pont de Seychalles que l’on emprunte pour remonter la rue Durolle, puis, place du Corps de Garde (jolie croix à gauche) emprunter à gauche la rue des murailles (nombreux petits ateliers sur la droite, jardins «suspendus » avec treilles, rambardes en fer forgé et petits kiosques, jardins de l’hôpital, usines en contrebas, jardins ouvriers sur la rive gauche). A la porte de Saint-Jean, tourner à droite pour longer le cimetière et emprunter la rue Anna Chabrol (point de vue : usine en ruine au premier plan, usine contemporaine au second plan, Chaîne des Puys, massif du Sancy et une partie du Cantal, maison ancienne sur la droite, pedde : passage sous les maisons). Au bout de la rue, descendre à gauche par la rue des Rochers, puis à la patte d’oie, prendre les escaliers à droite et emprunter le premier pont à gauche pour retrouver le point de départ (léger hors circuit aller-retour : à droite direction atelier de coutellerie-CRT/flèche rouge pour voir à droite une ancienne papeterie et à gauche une fabrique de manches).
Départ : Orangerie
Arrivée : Orangerie
Communes traversées : Thiers

Profil altimétrique


Lieux de renseignement

MAISON DU TOURISME DU LIVRADOIS-FOREZ

Maison du Parc, 63880 Saint-Gervais-sous-Meymont

https://www.vacances-livradois-forez.com/

+33 (0)4 73 95 76 19

En savoir plus

Accès routiers et parkings

Accès au départ : depuis le grand giratoire du Chambon (que l’on arrive par la D906 ou la RN89), emprunter l’avenue du Général de Gaulle, qui devient plus loin l’avenue Léo Lagrange. Poursuivre jusqu’au 3ème giratoire et prendre la direction "centre ville par la "vallée des usines" (Escoutoux). Stationner sur votre droite, le long de l’Orangerie (beau bâtiment qui abrite la maison de  ’environnement) avant l’église Saint-Symphorien du Moutier.

Stationnement :

Stationnement le long de l'Orangerie

En savoir plus


Source

Balades et randonnées en Pays de Thiers

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :


À proximité
18